TRÉSORS

Je possède un trésor inestimable qui s’enrichit au hasard de rencontres. On attribut à Picasso la phrase “Je ne cherche pas, je trouve”, il serait possible de l’appliquer à mon trésor. Composé de vieux papiers de toutes origines, les plus anciens sont des parchemins du 17 eme siècle, sa seule contrainte est la boite en bois qui leur sert d’écrin.

Minutes d’actes notariés (copies d’archives manuscrites), vieux journaux, lettre ou comptes, courriers, cartes, papier de sachets de thé, papier carbone, emprunt Russes…

La semaine dernière une visiteuse m’a donné des vieux journaux genevois du début du 20 eme siècle.

Tous ces vieux papiers attendent patiemment de se transformer en collage et de découvrir une nouvelle vie. Ce que je recherche dans ces anciens documents c’est qu’ils ont eu une histoire, le temps qui passe les a marqué, usé, jaunis. Ils ont eu un sens fort à un moment qui a aujourd’hui disparu. Certains ont eu des fonctions banales, d’autres plus importantes, voir tragiques. Je les déchire pour leur donner une nouvelle vie. Ils vont me raconter une histoire, leur nouvelle histoire.

La déchirure est importante, c’est elle qui va me dicter la forme en un certain jeux de hasard avec lequel je vais devoir composer. Bien que je pratique cette technique depuis bientôt quarante années, jc’est toujours une surprise, une aventure, un mystère lorsque l’image apparait.

0-1.jpeg